En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies par ce site afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus.

S’engager à protéger les ressources en eau

S’engager à protéger les ressources en eau

L’eau est un élément indispensable au process de fermentation. Sa consommation peut représenter jusqu’à 30 m3 par tonne de levure fraîche.

Cette ressource précieuse pour Lesaffre est au cœur de l’optimisation des procédés au sein de ses 55 sites de production.

Focus sur l’exemple du site de Marcq-en-Baroeul (France).

La Société Industrielle Lesaffre (SIL) s’est engagée à optimiser les ressources nécessaires à sa production et a ainsi fait le pari en 2013 de réduire sa consommation d’eau de forage tout en poursuivant ses augmentations de capacité.

L’objectif établi était de maintenir les volumes prélevés à un niveau comparable à celui des années 1999-2002.

Implication collective et transversale des collaborateurs

Un groupe de travail énergie/environnement a contribué au succès de cette initiative.

Le personnel de maîtrise des ateliers « utilisateurs d’eau » a également participé à la rédaction des cahiers des charges afin de définir les optimisations à apporter. Entre 2002 et 2013, la diminution du ratio m3/t de levure fraîche d’environ 24 % a permis de maintenir les prélèvements en nappes souterraines à un niveau comparable à celui de 2002.

La préservation de l’eau chère au Groupe est un formidable moteur pour développer des technologies innovantes. Les savoir-faire acquis sont autant de bonnes pratiques mises à disposition des filiales de Lesaffre. En limitant son impact environnemental et en mobilisant tous ses partenaires autour de cet enjeu, la SIL en ressort avec une image positive vis-à-vis des riverains et des autorités locales.

9 actions déterminantes pour optimiser la consommation d’eau

Pas moins de neuf actions ont été mises en place afin d’atteindre les objectifs fixés.

Des compteurs d’eau ont notamment été installés sur les principaux postes utilisateurs, des systèmes de nettoyage en place ont été déployés avec une optimisation de l’utilisation des solutions détergentes et désinfectantes, les centrales de nettoyage ont bénéficié d’une automatisation pour un meilleur séquençage du nettoyage des installations. La récupération des condensats de chaufferie a par ailleurs été nettement améliorée.