En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies par ce site afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus.

S’engager dans l’utilisation d’énergie renouvelable : le biogaz

S'engager dans l’utilisation d’énergie renouvelable : le biogaz

Lesaffre encourage l’utilisation de la technologie de méthanisation au sein de ses filiales afin de produire du biogaz, une énergie renouvelable, qui permet une réduction des émissions de CO2, mais aussi une diminution des rejets des stations d’épuration.

Focus sur deux filiales de Lesaffre :

En France

La SIL (Société Industrielle Lesaffre) réduit au maximum les rejets issus de sa production de levure. Cette filiale française transforme la fraction des matières premières non utilisée par la levure en produits d’agrofournitures pour satisfaire les besoins de ses clients.

Les eaux évaporées lors de la concentration et recondensées sont traitées en station d’épuration. Cette étape génère du biogaz qui permet de sécher les coproduits qui seront ensuite valorisés en compostage. La forme sèche de ces coproduits organiques baptisés Fertel, optimisée en terme de volume permet ainsi de réduire l’impact transport.

En Chine

Afin d’optimiser les coûts de production de ses co-produits, la filiale chinoise Guangxi Danbaoli Yeast Co. valorise le biogaz produit par les méthaniseurs de sa station d’épuration biologique au niveau de son atelier de séchage de vinasse. Ce biogaz se substitue ainsi en partie au charbon employé pour le séchage et réduit d’autant son empreinte carbone.

La vinasse est le coproduit liquide généré par la concentration des moûts de fermentation, qui après séchage devient poudre de vinasse.
Cette poudre de vinasse a permis de développer des fertilisants pour les plantes, sous la marque Canepro, très appréciés des agriculteurs chinois comme alternative aux fertilisants chimiques.

Qu’est-ce que le biogaz ?

Le biogaz est un gaz composé de méthane et de gaz carbonique résultant du processus de méthanisation basé sur la dégradation de la matière organique par des microorganismes en condition anaérobie.