En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies par ce site afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus.

Analphabétisme : notre contribution à la rescolarisation au Maroc

Contribuer à la rescolarisation

Lesaffre Maroc tisse des liens de solidarité avec les communautés locales en offrant un pain par jour pour chaque élève.

S’engager auprès des communautés locales

Lesaffre Maroc, sous l’impulsion de ses salariés, souhaitait améliorer le cadre de vie des communautés à proximité en favorisant la scolarisation et l’éducation des jeunes enfants ruraux, et notamment les jeunes filles.

La filiale a d’abord apporté son soutien à une  école primaire puis à deux autres dans le but de vaincre l’analphabétisme dans le milieu rural et d’enrayer le travail des jeunes enfants. Cette aventure, un pain par élève chaque jour, a débuté en 2001.

Chaque mois, les élèves reçoivent un sac contenant de la levure et de la farine afin de fabriquer un pain par jour. Par ce don l’élève peut ainsi aller à l’école plutôt que travailler. Lesaffre Maroc contribue également à l’amélioration des infrastructures des écoles en fournissant du matériel informatique et le matériel nécessaire à la poursuite des études des meilleurs élèves dans le secondaire.

Donner son temps pour les autres

En dehors du don de levure et de farine, chaque année, d’autres actions sont ponctuellement menées. Par exemple, lors de la saison scolaire 2014-2015, les salariés de Lesaffre Maroc ont partagé les habits de leurs enfants avec les élèves de l’école de Guegueb pour faire face au froid de l’hiver.

La réussite de cette initiative solidaire est liée à la forte impulsion donnée par la direction générale de Lesaffre Maroc. La mobilisation et l’implication des collaborateurs ont permis l’amélioration des conditions de vie de la population locale. Par cette action, Lesaffre Maroc montre le rôle social que peuvent jouer les entités privées dans une campagne de développement d’un pays.

Chiffres clés

  • 3 écoles concernées (Guegueb, Ain El Haiij, Zleifa)
  • 125% d’enfant supplémentaires scolarisés depuis 2001
  • Plus de 10 000€ investis chaque année