En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies par ce site afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus.
plant-care-center
Partagez cet article sur :

Le Plant Care Center,  le nouveau centre d’applications d’Agrauxine

Agrauxine, la business unit de Lesaffre dédiée au biocontrôle et à la biostimulation des plantes lance son Plant Care Center ™ pour soutenir ses développements applicatifs. Construit courant 2015 à proximité de l’usine de Lesaffre en Argentine, ce laboratoire permet à Agrauxine de tester ses solutions dans des conditions d’utilisation similaires à celles de ses clients finaux. Découverte…

Une plateforme de démonstration et de formation technique pour mieux accompagner les clients

S’inscrivant dans la lignée du réseau de Baking Center™ et Culinary Center du groupe, ce centre applicatif appuie les équipes de recherche et de développement dans l’évaluation de la performance leurs produits de biocontrôle et de biostimulation en conditions réelles. Mais l’objectif d’Agrauxine est aussi d’utiliser le Plant Care Center comme une plateforme de démonstration et de formation technique pour accompagner ses clients distributeurs dans leur appropriation des produits et de leurs bénéfices sur les cultures. Les premiers essais ont débuté sur des cultures telles que le maïs, le soja, le blé, la tomate et la laitue.

Un atout stratégique pour le positionnement des produits de biocontrôle et de stimulation

Le Plant Care Center ™ comme véritable catalyseur d’échanges va permettre à Agrauxine de mieux appréhender les pratiques agricoles et les attentes du marché, notamment grâce à sa localisation dans l’hémisphère sud qui offre la possibilité de travailler en contre-saison par rapport à l’Europe. Ces essais d’application représentent une indéniable opportunité d’améliorer le positionnement technique des produits.

Le Plant Care Center ™ en chiffres

Ce centre « grandeur nature » se compose d’une serre de 180 m², de 10 000m2 de parcelles expérimentales, d’un local de stockage phytopharmaceutique et d’un laboratoire de traitement des prélèvements.

Partagez cet article sur :