En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies par ce site afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus.
featured agr
Partagez cet article sur :

 

Agrauxine a inauguré ce mardi 2 juillet 2019 un nouveau siège de 1400 m² , dont 600 m2 dédiés à la R&D, au sein du campus végétal à Beaucouzé. Ayant l’innovation au cœur de sa stratégie de développement, Agrauxine double ainsi la surface de ses laboratoires pour se donner les moyens de ses ambitions.

La recherche et l’innovation au cœur de sa stratégie de développement 

Agrauxine a repensé entièrement son siège et son espace dédié à la R&D, situé jusqu’alors à quelques centaines de mètres. Leur nouveau laboratoire a doublé de surface et se dessine désormais sur 600 m2. Construit par Alter Eco, le bâtiment est spécialement conçu pour répondre aux besoins et contraintes d’Agrauxine. Cet investissement, financé par Alter Eco, s’élève à 2,4 millions d’euros.

Le laboratoire est aujourd’hui organisé selon 4 domaines d’expertises :

  • Biologie moléculaire et biochimie
  • Microbiologie
  • Microscopie
  • Physiologies végétales (de la graine à la plante entière)

Pour compléter le dispositif, les chercheurs disposent de 4 chambres de culture pour conduire leurs essais sur les plantes.

Les équipes R&D d’Agrauxine sont composées de spécialistes en agronomie, en microbiologie, en phytopathologie, en physiologie végétale et en biologie moléculaire.

Les travaux menés servent à développer des produits aboutis, à la performance caractérisée. Ils servent aussi à accompagner la mise en marché et ainsi à créer les conditions de succès commercial des produits d’Agrauxine.

En parallèle, un travail amont permet de préparer les lancements commerciaux de la décennie à venir.

Pour compléter le travail au laboratoire, 400 essais BPE sont réalisés chaque année, pour une connaissance des comportements des produits dans les différents contextes pédoclimatiques.

Cette forte capacité de R&D, couplée au savoir-faire industriel de Lesaffre, font d’Agrauxine un partenaire fiable des metteurs en marché et des distributeurs.

« Nous sommes reconnus par nos clients partenaires et prescripteurs pour la solidité de notre approche, avec plusieurs produits de biocontrôle salués par les agriculteurs français » témoigne Hugo Bony, DG d’Agrauxine.

« Lesaffre se concentre sur la recherche de solutions innovantes issues de la fermentation, destinées à une alimentation plus saine et plus durable de la planète. Lesaffre investit particulièrement dans la nutrition santé humaine, animale et végétale. Agrauxine est la business unit qui porte cette stratégie en nutrition santé végétale », explique Antoine Baule, CEO de Lesaffre.

La R&D d’Agrauxine impulse une nouvelle gamme destinée à la bionutrition 

En complément de ses produits de biocontrôle et biostimulants, Agrauxine se tourne désormais vers la bionutrition. Une nouvelle gamme viendra compléter l’offre produits dès 2020 et renforcer la légitimité d’Agrauxine en tant que fournisseur incontournable des biosolutions.

Ces solutions permettront aux agriculteurs de :

  • stimuler l’activité biologique de leur sol,
  • accroitre la disponibilité des nutriments (par exemple pour solubiliser le phosphore immobilisé dans le sol et en faciliter l’absorption) ;
  • conditionner la rhizosphère (par exemple sur des sols fragiles ou dégradés).

 « Avec ces solutions, nous sommes en capacité d’apporter une expertise technique pour accompagner le changement des pratiques agricoles et de collaborer avec les filières pour faire face aux nouveaux enjeux environnementaux » explique Hugo Bony.

Agrauxine, acteur de l’écosystème de la filière végétale

Agrauxine s’inscrit dans une démarche entrepreneuriale, innovante et transparente et prend naturellement part au débat et à l’écosystème végétal ligérien.

Membre du pôle de compétitivité Végépolys, Agrauxine collabore avec des entreprises, des centres de recherche et de formation dans le domaine du végétal autour de projets innovants, pour renforcer sa compétitivité et son attractivité locale. Végépolys accompagne en effet l’entreprise dans le montage de projet collaboratif et dans la mise en relation avec de potentiels partenaires.

« Le projet Nabucco est une illustration de projet collaboratif qui a mobilisé deux équipes ligériennes aux compétences complémentaires ainsi qu’une équipe de l’université de Nantes. Il a pour objectif de rechercher de nouveaux agents de biocontrôle parmi des microorganismes d’origine marine pour lutter contre des pathogènes touchant différentes filières végétales : les grandes cultures, l’arboriculture, la vigne et les cultures légumières » ajoute Hugo Bony.

Ancrée dans son territoire, Agrauxine intervient régulièrement auprès des étudiants des trois écoles d’Angers dédiées à la formation agricole : l’ESA, l’ISTOM et Agro-Campus Ouest.

Elle partage son expertise sur le biocontrôle pour former les futurs ingénieurs à ces produits d’un genre nouveau, utilisant des mécanismes naturels.

Repères chiffrés

Sur les produits :

  • 45 AMM (autorisations de mise en marché) obtenues à début juin 2019
  • Lancements de 3 nouveaux produits en France en 2019 : Smartfoil, Julietta et le produit codé 5001 (AMM attendue à la rentrée)
  • 27 Nouveaux produits / références produits / an à venir

Pour  Agrauxine :

  • Chiffre d’affaires : + 40 % par an jusqu’à horizon 2022 grâce à l’homologation d’un grand nombre de produits, au déploiement géographique des gammes et au lancement de la gamme bionutrition.
  • 52 collaborateurs dont 30 localisés au siège à Beaucouzé et 7 à l’international pour accompagner les marchés stratégiques

Pour en savoir plus : www.agrauxine.com

Partagez cet article sur :